C’est quoi, le bonheur?

Le bonheur…

On est tous en quête de ce fameux instant, celui qui saura nous rendre heureux, celui qui saura nous apporter tout ce qu’on désire, tout ce qu’on souhaite, ou qu’on a envie…

On se demande souvent quel chemin prendre ? Où il se cache ? Pourquoi doit-on traverser de terribles épreuves, avant de le rencontrer ?

Comme si on devait, le mériter…

On s’imagine aussi parfois, que lorsque nous aurons un travail, une voiture, un partenaire de vie, une maison, des enfants, un animal de compagnie, etc…, nous serons enfin heureux…

Le bonheur résiderait-il alors, dans ce qu’on possède ? Ou va-t-il se montrer à un moment précis de notre évolution sociale ?

Mais qu’est-ce que le bonheur, en fait, et comment y parvenir ?

Voici ce que notre ami Wikipédia, nous en dit :

« Le Bonheur (état émotionnel) est un état durable de plénitude, de satisfaction ou de sérénité, état agréable et équilibré de l’esprit et du corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents.

Le bonheur n’est pas seulement un état passager de plaisir, de joie, il représente un état d’équilibre qui dure dans le temps.

C’est un concept qui a été étudié en philosophie, psychologie et sociologie. »

Rassurez-vous, on ne va pas s’amuser à reprendre chacun des termes de la définition, pour savoir si elle est juste ou non.

Elle est assez claire me semble-t-il et correspond plutôt bien à l’idée que je me fais du bonheur.

Pourtant, il en existe des tonnes d’autres, sans doute autant que ce qu’il y a d’individus…

Et oui, parce que :

le bonheur c’est quelque chose d’unique et de personnel, il s’obtient en étant pleinement en phase avec ses propres valeurs et ses croyances.

Le saviez-vous ?

magnifying-glass-189254_1280

De ce fait, pour y parvenir, il suffit de prendre le temps de s’observer et de s’écouter, afin d’apprendre à se connaitre.

Depuis quelques semaines, je m’intéresse de près au développement personnel.

Je regarde beaucoup de vidéos et de coaching en ligne pour me faire ma propre idée, sur ce vaste sujet, parce que moi aussi, je veux être heureuse dans ma vie !

François LEMAY, conférencier international et spécialiste en psychologie de la performance et en enseignement de la pleine conscience, nous dit qu’« il faut savoir comment marche notre machine », que « tout est toujours ok ».

Faut que je vous avoue un truc…

C’est avec beaucoup d’optimiste que je reçois son message quand je regarde ses vidéos et ça me donne l’envie et l’énergie nécessaire, pour avancer dans ce processus.

Mais je viens tout juste de comprendre ce que cela signifiait, dans le fond !

François dit : « on a le droit d’être en colère, it’s ok ! »

Moi : « je vois pas trop comment être en colère, peut être ok, mais bon ça a l’air de tellement de mettre en joie, que pourquoi pas… »

En fait, ce n’est pas le fait d’être en colère qui est ok, c’est le fait d’accepter, que l’on soit en colère.

Accueillir cette émotion comme n’importe quelle autre émotion sans la camoufler, sans l’intérioriser, juste assumer d’être en colère, à ce moment-là, digérer et passer à autre chose!

Plus on va lutter contre notre nature profonde, plus on va s’éloigner de notre objectif, celui d’être heureux, d’atteindre enfin le bonheur.

N’avez-vous jamais remarqué, à quel point il est difficile d’obtenir ce que l’on désire quand on se bat pour l’avoir ?

Je crois que c’est le fait de devoir se battre qui éloigne notre désir de nous…

Je prends un exemple qui parlera sans doute à toutes les mamans, ou disons aux parents plus généralement, parce qu’il doit bien exister des papas qui gèrent aussi les couchers (où ça ? Montrez-vous j’ai toujours cru que c’était un mythe ^^)

Que se passe-t-il habituellement si vous souhaitez coucher vos enfants rapidement, ou plus tôt que d’habitude, histoire de passer une soirée tranquille ?

Personnellement, c’est la guerre !!

C’est ce soir-là que mes filles ont décidé de faire une nocturne…

Je ne saurais pas vous dire si c’est l’envie de retrouver mon amoureux, mon livre, mon lit ou mes bonbons qui me rend moins patience, plus pressée d’en être déjà à la fin de l’histoire, si je suis intérieurement plus tendue, mais mes filles qui sont, comme tous les enfants, de vraies éponges à émotions, perçoivent cette faille dans le rituel de coucher, si bien rôdé… et rien ne se passe comme prévu.

Par contre, si j’accepte la situation, telle qu’elle est : j’ai envie de passer un moment tranquille et elles ne dorment toujours pas…

C’est là, que les choses peuvent changer.

Soit, je passe le relais et vais profiter de ma soirée, soit je cesse de me battre et je décide que ce moment tranquille que j’ai tant espéré, peut être partagé quelques instants supplémentaires, le temps que mes enfants trouvent paisiblement, le chemin du sommeil.

Généralement une fois que j’accepte de lâcher prise, de me dire que ce n’était peut-être tout simplement pas le bon moment, tout est plus facile.

(Vous noterez que mes références de maman m’entrainent toujours vers mes priorités…)

Cet exemple peut s’appliquer à tous les domaines de notre vie !

Dans votre travail, il doit forcément vous arriver des moments compliqués parce que la tête dans le guidon, vous n’arrivez plus à avancer ?

Faites une pause… Aller boire un café… Discuter avec des collègues…

Laissez la pression retomber et accepter tout simplement que vous ne pouvez, tout simplement pas tout contrôler, que certaines choses ne dépendent pas de vous.

Vous êtes alors prêts à trouver une solution pour parvenir à ce que vous souhaitez faire, avec les outils que vous avez à votre disposition.

Reconnaissez que plus vous êtes serein, détendu et réellement présent à ce que vous faites, plus les choses se passent bien.

Ne vous méprenez pas, je n’essaie pas de vous faire rentrer dans une communauté de gens perchés, genre « tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil », « câlins et bisounours ».

teddy-1955_1920.jpg

Je veux vous faire comprendre l’importance du fait de savoir ce que l’on est, comment on agit, comment on réagit, comment on peut perdre le contrôle d’une situation en particulier, et pour quelle raison, comment on accepte ou pas de ne pas avoir le contrôle sur tout etc…

Parce que c’est de nous, que naît notre bonheur.

Et ça, je l’ai récemment compris, oui je sais en ce moment, je fais pleins de découvertes et j’ai envie de les partager avec vous !!

Donc si je ne suis pas heureuse, j’en suis la seule responsable.

Il n’est pas question de s’auto-flageler, c’est un simple constat :

C’est bien moi, mes agissements ou mon immobilisme qui m’ont conduit là où j’en suis aujourd’hui avec ce que ma vie a de bien mais aussi ce qu’elle a de moins bien.

C’est donc à moi de faire en sorte de changer ce qui ne me satisfait pas ou plus.

Tout change, ce qui me convenait à un moment donné, peut ne plus me convenir aujourd’hui, ce n’est pas négatif, il faut juste réussir à reconnecter sa vie à ses nouveaux objectifs/ priorités.

C’est vrai que c’est plus facile de faire porter la responsabilité, aux autres. Je suis victime de ce bourreau… Je n’y peux rien, c’est à cause de x ou y raisons…

Des raisons de rester dans un pseudo confort, on en a tous.

Reste à savoir ce que l’on désire vraiment.

Si c’est vivoter, en te plaignant à qui veut bien t’écouter que ta vie ne te convient pas, mais que tu ne fais rien pour en changer, c’est très bien, « it’s ok », tu es là où tu dois être.

Par contre, si tu sais que tu n’es pas à ta place, que la situation ne te convient pas, TU dois faire ce que TU peux pour faire changer ça !

Des bâtons dans les roues, des cailloux sur le chemin, des gens qui nous barreront la route, on en aura toujours, il faut garder en tête notre objectif, notre désir, notre rêve, ceux vers quoi, on tend…

C’est comme ça qu’on y arrivera ! Pas en faisant machine arrière dès que des difficultés se présentent.

Je ne veux pas m’endurcir, ni même me couper de mes émotions pour y arriver, elles font partie de moi, je veux les vivre et les assumer pleinement, je veux être la même, mais en étant pleinement épanouie.

Et pour ça, il est important de se reconnecter ou de rester connecter avec soi-même, pour développer son propre plaisir, pas ce que j’ai envie de faire pour faire plaisir à mon partenaire, à mes enfants, à mon patron, il faut que j’apprenne à découvrir ce qui me fait vibrer, moi !!

Je suis en plein dans le processus, je vous partagerai mes pistes et mes évolutions pour que vous puissiez m’accompagner dans cette fabuleuse quête du bonheur…

Et vous, vous en êtes où sur ce fantastique chemin? Venez échanger avec nous sur ce vaste sujet, qu’est le bonheur sur facebook !

Singature MojiMojette pour HCM

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. moodofapril dit :

    Le bonheur et sa quête si ça pouvait être plus facile se serait génial !

    J'aime

    1. Mojimojette dit :

      Les choses me semblent étonnamment simples depuis que j’ai compris que tout dépendait de moi 😍 🌈

      J'aime

  2. Vic dit :

    J’ai adoré ton article et le message que tu y fais passer! Je fais partie de celles qui pensent et sont convaincue que nous pouvons choisir d’être heureux!

    Bisous,

    Vic

    J'aime

    1. Mojimojette dit :

      Je manque de confiance en moi mais je travaille à m’améliorer. Ton message me fait beaucoup de bien quand tu penses que j’ai eu tellement de doutes et de questionnements avant d’appuyer sur publier, il y a quelques heures…

      Ça m’encourage et me donne beaucoup d’energie positive!!

      Je te souhaite une belle soirée. A très vite 🌈 Moji 😘

      J'aime

  3. Vic dit :

    Beau message, belle philosophie, bel article!

    Vic

    Aimé par 1 personne

  4. Un bel article ! Merci pour ces mots positifs et motivants.

    J'aime

    1. Mojimojette dit :

      Merci à toi d’avoir pris le temps de nous faire un petit retour sur cet article. Je suis ravie qu’il t’ait plu et j’espère te retrouver pour la suite de l’aventure… A bientôt!!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s